fbpx

Interview de Farid Benharrat, coach sportif à Rennes

Interview de Farid Benharrat, coach sportif à Rennes

Andy Poiron. Bonjour Farid, je suis ravi de t’accueillir aujourd’hui. Si tu avais une minute pour te présenter, qu’est-ce que tu nous dirais ?

Farid Benharrat. Bonjour Andy, je m’appelle donc Farid Benharrat, et suis éducateur sportif dans les métiers de la forme. Je suis donc logiquement de nature sportive, et pratique diverses activités depuis mon plus jeune âge. J’ai commencé par du judo et du football, pour finalement me spécialiser dans ce dernier. J’ai toutefois toujours conservé ma passion pour les arts martiaux, et à diverses périodes de ma vie, j’ai pratiqué certaines disciplines, comme le jujitsu, hapkido, jjb. Aujourd’hui, je pratique encore le soccer de compétition et je me suis orienté vers les pratiques de la remise en forme.

Andy Poiron. Quel est ton « pedigree » ? Tes compétences, tes formations, ton savoir-faire ? 

Farid Benharrat. J’ai passé en 2008 en candidat libre, le BEMF (Brevet d’Etat des Métiers de la Forme) que j’ai eu la chance d’obtenir du 1er coup. Ma passion première est la musculation et c’est pour cela que je la pratique toujours assidument et je suis plutôt bon en STEP et LIA freestyle.

J’ai également une 2ème passion, la préparation physique ! J’ai hésité d’ailleurs à plusieurs reprises à faire une formation spécifique dans ce domaine et dans le haut niveau. Je vais suivre prochainement une formation en coaching mental par l’Hypnose Ericksonienne, afin de pouvoir proposer à mes futurs clients cet aspect souvent négligé, ainsi que des séances de relaxation par ce qu’on appelle l’hypnose conversationnelle.

Andy Poiron. Quelle est ta philosophie dans ton travail ? Peux-tu nous l’expliquer en quelques mots ? 

Farid Benharrat. Ma devise, qui est bien connue, un corps sain dans un esprit sain. Je pars du principe que pour être bien dans sa tête, il faut être bien dans son corps, et vice versa. Ainsi, j’aime insister sur le rôle primordial de la diététique pour obtenir des résultats. Vous pouvez avoir le meilleur entrainement du monde, il ne sera efficace que si vous avez une bonne alimentation en parallèle.

Une autre de mes philosophies de travail que je pourrais te citer, se base sur 2 principes : la régularité et la progressivité. J’aime beaucoup, surtout quand on a affaire à des clients pas nécessairement très sportifs, commencer doucement (avec le minimum tout de même pour avoir une évolution positive) et augmenter de séance en séance progressivement l’intensité. Ainsi, le corps a le temps de s’adapter.

Andy Poiron. Comment se porte le marché du coaching sportif sur Rennes ? As-tu de nombreux concurrents ?

Farid Benharrat. Je trouve qu’il est plutôt peu ou mal développé sur Rennes. Pour parler tout d’abord des centres de remise en forme, je le considère comme nul. Une grosse chaine occupe une grande partie de ce marché, avec beaucoup de stagiaires, ou de professionnels qui délaissent le plateau musculation et cardio.

Pour le coaching à domicile, il y a quelques coachs très professionnels, mais il y à aussi beaucoup de coachs déguisés et non déclarés, qui sont parfois même pas diplômés, en formation STAPS. Je dirais que le nombre de bons coachs n’est pas colossal, mais vu que la demande ne me semble pas énorme non plus, le marché n’est pas très fleurissant comparé à d’autres régions, comme sur Paris ou dans le Sud.

Andy Poiron. Comment fais tu, aujourd’hui, pour te démarquer ? As-tu un positionnement original, une spécialité que tu développes plus que d’autres ? 

Farid Benharrat. Pour être tout à fait franc, je débute dans ce domaine et décide de m’installer en tant que coach sportif à partir de cet été. Actuellement, je travaille essentiellement sur mon site internet et en centre de remise en forme, ce qui est déjà beaucoup. Je ferai d’ailleurs peut être appel à tes conseils pour lancer dans quelques mois mon activité de coaching à domicile.

Toutefois, là où je me démarque, c’est sur l’utilisation du TRX qui ne semble pas être proposée encore par les autres coachs de mon secteur. De plus, je compte proposer des séances de relaxation à domicile, je n’ai au jour d’aujourd’hui pas de formation dans ce domaine, et pourtant des résultats très convaincants dans les cours que je dispense. Je vais effectuer, dans quelques mois, une formation en Hypnose Ericksonienne, qui peut être utilisée efficacement pour la relaxation également.

Andy Poiron.  Je crois savoir que tu as investi depuis quelques semaines maintenant sur la formation Bloguer Gagner dont j’ai parlé sur mon blog. Peux-tu me dire ce qu’elle t’a apporté ? Où en es-tu aujourd’hui ?

Farid Benharrat. En effet ! C’est une fabuleuse aventure cette formation « Bloguer Gagner » ! J’ai hésité pourtant à la faire, à la base le marketing et la création de site internet m’étaient totalement inconnus. Grâce à cette formation, même si elle pourrait être améliorée à mon sens, j’ai acquis les bases et pu très rapidement créer mon blog internet http://www.commentsemusclervite.com.

Elle m’a apporté également une véritable passion pour le partage de mes connaissances et ce site internet me permet aussi de proposer du coaching sportif à distance, voire de vendre dans le futur quelques produits créés par mes soins et qui seront de qualité.

Au jour d’aujourd’hui, j’ai encore beaucoup de travail à effectuer dessus, en plus de mon apprentissage personnel et formations diverses. Je ne suis pas très doué pour la présentation, je vise donc plutôt le contenu. J’essaie pour le moment de me faire connaitre et de travailler sur la structure de mon blog et les articles. J’ai également une fan page Facebook qui augmente petit à petit (http://www.facebook.com/pages/Musculation-Di%C3%A9t%C3%A9tique-Relaxation/230944363638945).

PS. Pour ceux qui souhaitent davantage de renseignements sur la formation « Bloguer Gagner » : Cliquez ici !

Andy Poiron. As-tu des choses à rajouter sur ton activité ? 

Farid Benharrat. Sur mon activité à proprement dit non, sur mon blog oui. Ne vous fiez pas au nom, si mon site parle majoritairement de musculation, j’aborde également des thèmes touchant la diététique, la perte de poids, et d’une manière générale le fitness et la relaxation.

Andy Poiron.  Quels sont tes projets à l’avenir ?

Farid Benharrat. Je compte dans les mois à venir me former donc en hypnose, progresser dans mon activité en apprenant de nouvelles choses par divers ouvrages.

Côté pratique, j’aspire à mettre en place davantage de vidéos sur mon site internet afin de permettre aux visiteurs de pratiquer un peu chez eux ou de bien leur expliquer comment faire efficacement certains exercices. Je serai aussi en préparation de séances de relaxations de 20 à 25 min que je proposerai donc en téléchargement payant sur mon blog.

Actuellement, une séance gratuite de 10 min environ est disponible pour toute inscription à ma newsletter en plus d’un Ebook.

Andy Poiron. Est-ce que ton blog est un outil marketing intéressant pour toi ? As-tu beaucoup de visites et de prospects qui viennent se renseigner sur tes différents services ? 

Farid Benharrat. Pour le moment, pas encore. J’ai davantage de traffic, mais que j’estime pas de qualité. Je travaille sur le référencement de mes articles afin qu’ils soient facilement identifiables lors des recherches Google et pour pouvoir avoir des lecteurs qui s’intéressent directement à ce que je propose.

Je suis toutefois en progression et en évolution constante. J’en suis encore au tout début de ma formation « Bloguer Gagner », il faut je pense que je sois encore patient et que je continue à travailler dur, car j’en suis convaincu, Internet est un outil formidable pour tout coach sportif.

Andy Poiron. Si tu devais redémarrer ton activité de coach sportif, par quoi commencerais-tu ? Quels sont les 3 conseils que tu donnerais à un coach sportif qui souhaite se lancer dans ce business ? 

Farid Benharrat.

  • Le 1er conseil : Mettre en avant ses compétences, certains sont peut être formés dans l’ensemble des activités de la remise en forme, mais nous avons toujours un domaine où on est meilleur qu’un autre.
  • Le 2ème conseil : Aller vers les gens et nouer des partenariats avec les professionnels de la santé.
  • Le 3ème conseil : Continuer de se former, lire, car le métier est sans cesse en évolution, et aujourd’hui internet délivre beaucoup d’informations à qui veut s’entrainer seul. Il faut donc être capable de montrer qu’on en sait plus que Google !

Merci Farid de ton intervention !

N’hésitez pas à visiter son blog : http://www.commentsemusclervite.com