La compétence qui m’a permis de développer mon business de coaching sportif !

Je me suis beaucoup trituré le cerveau à l’époque quand il a fallu que je me lance dans le coaching sportif.

Rappel des faits… c’était en 2004/2005.
Autant te dire, une éternité. lol

Je me souviens de plusieurs questions que je me posais avant chaque rendez-vous de vente. 

  • Pourquoi des gens me paieraient 50 euros de l’heure (c’était ma barrière psychologique à l’époque) pour que je les entraîne ?
  • Ne peuvent-ils pas le faire tout seul ?
  • Pourquoi auraient-ils besoin de quelqu’un pour qu’on les assiste ?
  • Est-ce vraiment viable comme business sur le long terme ?

J’étais sceptique, très sceptique. 
(Quand tu ne gagnes pas ta vie avec une activité, c’est normal de te poser tout un tas de questions… Néanmoins, ce n’était clairement pas les bonnes questions à se poser !) 

Surtout qu’à l’époque, le statut d’auto-entrepreneur en France n’existait pas (statut intéressant pour se lancer facilement pour ceux qui ne sont pas en France) et il n’y avait pas beaucoup d’engouement sur tout ce qui était lié à l’indépendance ou au business de manière générale. 

Le format classique était le salariat.

Mais bon, je n’ai pas abandonné. 

Le problème, c’est que j’avais déjà un job. 
J’étais manager d’un club de fitness.
J’étais cadre.
​Bien payé.

Donc forcément quand tu es dans cette situation, tu es moins à fond que si tu n’avais pas le choix de t’en sortir.

Mais j’avais envie de tester le modèle.
Est-ce qu’il est vraiment possible de générer des revenus suffisants avec une activité de coaching sportif pour être libre financièrement ?

Je voulais savoir aussi si le métier de coach sportif allait me plaire. 
(Entre faire quelques séances pour ses amis et faire 20 à 30 séances par semaine, 48 semaines par an… c’était une autre histoire ! J’avais besoin de savoir…)

​​

Mon plan à l’époque. 

1. Acquérir et développer des compétences qui feraient de moi un coach différent. 
2. Proposer un service unique que mes confrères coachs ne proposaient pas.  
3. Générer des revenus actifs et passifs.

​​
J’avais également ces 3 objectifs en tête. 


Étape n°1.
Aller chercher les 2500€/mois.


Étape n°2.
Aller chercher les 5000€/mois.


Étape n°3.
Aller chercher les +8000€/mois soit les 100K a l’année ! 

(Ce chiffre me faisait rêver et je pensais cet objectif inaccessible !!!)

En ayant un poste de manager et en bossant plus de 35 heures par semaine, je savais que je ne pourrais pas viser des gros chiffres car mon temps était limité la semaine. 

Mais, je voulais me prouver que cela fonctionnait.
Pour ensuite, peut-être monter mon propre club.

Avec du travail et de la persévérance, j’y suis arrivé. 
Je me suis prouvé à moi-même que je pouvais réussir et que ce job était fait pour moi. 

Et j’ai eu le déclic.

Alors, je te passe les détails, mais rien n’a été facile.
J’ai fait, je pense, toutes les erreurs possibles et inimaginables, mais je me suis toujours relevé.

Je me souviens qu’à cette époque je m’étais dit que ce serait cool de partager mes réussites et mes échecs à d’autres coachs sportifs comme moi qui ont les mêmes ambitions et qui ne savent pas comment faire pour réussir. (C’est donc une petite fierté personnelle de pouvoir t’écrire ces e-mails, chaque matin). 

Alors, quelle est cette fameuse compétence à avoir ? 

Et bien, rien de très compliqué.
C’est l’empathie.
C’est ta capacité de t’identifier à autrui dans ce qu’il ressent.
Tu arrives à te mettre à la place de l’autre. 

C’est fondamental. ​​​​
Si tu arrives à lier une relation de confiance avec les autres, cela fera toute une différence.


Bien sûr, cela ne suffit pas.
​Mais pour moi, cela a été le début d’une belle aventure qui perdure encore, aujourd’hui. 

​​​
Si toi aussi, tu veux monter les échelons, je peux t’expliquer comment tu peux faire pour passer de 0 à 2500€/mois, de 2500 à 5000 et de 5000 à +8000 euros. 

La description du programme est ici. 


​​
Oui, ce n’est pas facile (il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour réussir). 
Oui, il faut travailler.
Oui, il faut donner de sa personne.


Mais quelle gratification ! 
Quel plaisir de pouvoir aider les autres à changer de vie.

Si cela raisonne en toi, la 1ère étape pour toi, prendre rendez-vous avec moi ! 
​​​

Bon, je te laisse avec ces belles paroles.
Je pars en coaching en entreprise.

Bon début de semaine à toi.

Andy

PS. Si tu n’as pas encore découvert mon programme, c’est ici que cela se passe ! ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Inscrivez-vous à ma newsletter