fbpx

Pourquoi le métier de coach sportif résiste à la récession ?

Pourquoi le métier de coach sportif résiste à la récession ?

La récession est toujours présente même si les médias sont un peu moins focalisés dessus. Les entreprises réduisent toujours leurs emplois, les licenciements sont toujours aussi nombreux, la sécurité de l’emploi n’est jamais assurée. Beaucoup de personnes ont du mal à trouver un travail stable pour payer leurs factures et profiter de la vie.

Néanmoins, une industrie résiste à cette tendance négative : c’est celle de la santé et du fitness et donc du coaching sportif… Mais pourquoi ?

1. L’obésité gagne du terrain !

Source : Creapharma

En France, par exemple, les chiffres sont alarmants !

  • 33 % de la population française (soit 20 millions) seraient en surpoids
  • 10 % seraient obèses (Chiffres 2009 – Enquête de ObEpi Roche)

Si vous regardez la carte, vous constatez que la plupart des pays industrialisés sont gravement touchés. Les conséquences sont donc dramatiques. Les risques sur la santé, pour 1/3 des français, sont considérablement amplifiés. On peut rappeler rapidement les troubles liés au surpoids et à l’obésité : diabète, hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaire… la liste est encore longue !!!

De plus, aucune catégorie d’âges n’est épargnée ! L’obésité des jeunes ne cesse d’augmenter pour le plus grand bonheur des industriels de l’agro-alimentaire !

Pour le coaching sportif, çà signifie quelque chose ? Bien sûr, que oui…

Vous n’imaginez même pas le potentiel énorme que représente cette tranche de la population. Vous n’êtes pas prêt de manquer de clients si vous savez comment faire pour leur donner ce qu’ils recherchent !

2. Une des priorités des gens : leur santé !

Maintenant plus que jamais, les gens se rendent compte des conséquences d’une mauvaise hygiène de vie : les problèmes cardiaques de leurs amis ou de leur proche, l’obésité qui touche peut-être leurs enfants et toutes les conséquences néfastes d’une vie sédentaire.

Une chose importante à comprendre, c’est que personne ne souhaite être en mauvaise santé. Même si les budgets sont serrés pour beaucoup de monde, la valeur de la santé n’a pas de prix, enfin je crois. L’une des priorités des gens est trouver des solutions s’ils ont des soucis ou tout simplement d’anticiper un problème qui pourrait subvenir à cause d’un manque d’activité physique.

Cela signifie que de nombreuses personnes sont intéressées pour investir dans un programme d’entraînement efficace. Alors, proposez-vous !

3. L’industrie du fitness est en pleine mutation !

C’est une réelle transformation qu’est en train de subir l’industrie du fitness en général. Travaillant également dans un club de fitness en tant que manager, il est important pour moi d’avoir une vision globale de notre industrie. Ce qui est le plus flagrant, c’est que les contours de notre business se re-dessinent… Arrivée des salles low-cost, difficulté des clubs traditionnels « moyen de gamme », nouvelle conception de clubs à taille plus humaine, retour des franchises… tout le secteur est en train de subir des changements auxquels il est nécessaire de se préparer.

Tous ces changements vont occasionner de nouvelles perspectives pour les différents acteurs du marché et plus particulièrement pour les coachs sportifs. Réussir à vivre sur le long terme en ne faisant que des cours collectifs est chose pratiquement impossible. L’une des perspectives à prendre en considération, aujourd’hui, est le coaching sportif. C’est plutôt une bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

4. Le besoin d’un coach se fait sentir partout !

Le coaching sportif ne se concentre pas essentiellement dans un club de fitness ou à domicile. Aujourd’hui, ce métier s’ouvre partout… navires de croisière, hôpitaux, centres de villégiature, studio de coaching, centre de santé, clubs de loisirs, clubs de sport, thalassothérapie ou spa… Les entreprises aussi sont une cible de choix. Je connais de nombreux coachs qui favorisent le coaching sportif dans les entreprises.

Si vous regardez bien, vous êtes indispensable partout !

5. Lancez-vous, maintenant !

Je l’expliquais récemment dans l’un de mes posts « 2012… la fin du monde », l’important est que si vous avez une envie très forte de faire ce métier alors lancez-vous ! Les risques sont minimes. Commencez petit et voyez grand ! C’est l’une des meilleures façons de voir si cela vous plaît et ainsi démarrer un formidable métier.

Qu’est ce qui vous empêche, aujourd’hui, de réussir dans ce métier ?